• +00 (216) 22 605 011
  • contact[at]dune-esthetique.com

Changement de prothèses

Quand faut-il changer une prothèse mammaire?

La prothèse mammaire, est un implant destiné aux chirurgies esthétiques plastiques ayant trait à l'augmentation mammaire, la reconstruction des seins, les prothèses des fesses et des mollets. Les prothèses de nouvelle génération sont composées de gel de silicone, sont fiables en termes de résistance et de sécurité et dont l'âge moyen est de 12 à 15 ans.

En pratique, après une première augmentation mammaire à l'aide de prothèses mammaires, une régulière surveillance clinique et échographique doit être effectuée tout les 2 ans. Leur changement par d'autres nouveaux dit "explantation", est praticable effectué suite à leur rupture, si la patiente est motivée pour le changement du volume de sa poitrine ou suite à la rupture de leur enveloppe accidentellement à cause d'une naturelle usure ou un traumatisme, sachant que le taux de ruptures des implants mammaires est de 1% lors des 10 premières années suivant la première chirurgie d'implant des prothèses, et de 10 à 30% après les 10 premières années.

De plus, certaines patientes porteuses de prothèses en sérum physiologique sont susceptibles de présenter des effets d’ondulation et des plis inesthétiques au niveau du décolleté, en optant Elles pour des prothèses de nouvelle génération en gel de silicone ultra cohésif et très résistant.

Le remplacement des implants, est nécessaire en cas de complications symptomatiques ou asymptomatiques. En fait, il peut s’agir d’une usure avec fuite ou d’une fuite sans rupture manifeste.

Définition:

La chirurgie esthétique de changement de prothèses, est pratiquée par le biais des mêmes techniques utilisée lors de l'opération relative à l'augmentation mammaire à l'aide de prothèses mammaire.Les nouveaux implants, ont une plus petite, plus grosse ou équivalente à celle des premières, et sont placés derrière la glande mammaire ou le muscle grand pectoral suivant l’effet recherché.

Avant l'opération

Avant l’entrée au bloc opératoire, un bilan préopératoire s’impose. Lors d’une consultation préopératoire, le chirurgien esthétique va examiner les seins pour étudier les incisions à faire et préparer les nouvelles prothèses. Il est important, de ne prendre aucun médicament à base d’aspirine pendant le mois précédant l’opération.

Opération:

Pour l'emplacement de la cicatrice, il est toujours préférable que ça soit autour de l'aréole, dans le pli sous-mammaire ou dans la région de l'aisselle. Le praticien, procède à l’explantation des implants à travers des incisions ou une ablation de la coque. Pour instaurer la nouvelle prothèse, le chirurgien fait agrandir ou diminuer la loge initiale en fonction de la taille des nouveaux implants. Enfin, un pansement modelant avec des bandes élastiques est mise en place

Cette intervention de changement de prothèse, dure environ deux heures, et nécessite une anesthésie générale, et une hospitalisation de 48 heures.

Anesthésie et hospitalisation:

La chirurgie esthétique de remplacement des prothèses mammaires, est toujours réalisable sous anesthésie générale ce qui ne nécessite qu'une hospitalisation ambulatoire.

Suites opératoires:

Durant les premiers jours suivant l'intervention, des douleurs sont parfois ressenties lorsque la prothèse est placée derrière le muscle grand pectoral, un œdème et des bleus apparaissent sur la poitrine et une gêne lors de l'élévation des bras.Le premier pansement, est retiré au bout de quelques jours, il sera remplacé par un pansement plus léger. Un soutien-gorge, est recommandé nuit et jour pendant quelques semaines. Généralement, les fils de suture sont internes et résorbables. Quant à la durée d'arrêt de travail, elle est de 4 à 10 jours avec une impossibilité de reprendre les activités physiques pendant 1 ou 2 mois.

Résultat:

A la sortie de la clinique, entre 2 et 3 mois sont nécessaires pour que les nouvelles prothèses se stabilisent et que le résultat soit considéré comme définitif. , soit le temps nécessaire pour que les seins puissent retrouver toute leur souplesse, et que les prothèses se stabilisent.